Déroulement d'une séance

Aucune séance de kinésiologie ne se ressemble d’une personne à l’autre, ni même d’une séance à l’autre pour une même personne, tant le champ d’application de la kinésiologie est vaste et tant ses outils sont multiples. C’est un travail sur mesure, adapté aux besoins de la personne et du moment.

L’outil de base utilisé de la séance est le test musculaire. C’est une pression manuelle douce appliquée sur un muscle indiquant la présence ou l’absence d’un stress en lien avec la problématique de séance.

La séance débute par un temps de parole permettant à la personne d’exposer sa problématique et de clarifier son intention. Un objectif précis, positif, dynamique et prioritaire pour le corps est déterminé ensemble pour fixer le cadre de la séance. 

Cet objectif sera un vrai fil conducteur de la séance, et guidera le kinésiologue dans son travail et la personne dans ses prises de conscience.

Le kinésiologue choisit alors, à l’aide du test musculaire, l’outil adéquat pour la personne pour arriver à l’objectif de séance avec efficacité et durabilité.

Selon l’outil déterminé, le travail s’effectuera en position debout, assise ou allongée sur la table de massage. La personne est consciente durant toute la durée de la séance et reste habillée.

Une fois que la séance débute, avec l’autorisation de la personne, un véritable dialogue s’engage avec le corps et son inconscient, grâce au test musculaire.  La personne est invitée à lâcher le mental et à entrer dans le monde de la sensation, du sens, et du ressenti. L’intérêt est de remonter à la source du stress qui peut encore avoir des prolongements dans la vie actuelle. En cours de séance, le test sert alors de guide au kinésiologue tel une boussole pour indiquer les rééquilibrages appropriés à effectuer. Les équilibrages peuvent être de l’acupressure, des mouvements du corps ou oculaires, des sons, des visualisations, des massages, des prises de conscience autour d’un mot, d’une phrase... Chaque histoire est différente et unique. Le corps sait précisément ce dont il a besoin. L’association des corrections énergétiques et émotionnelles avec une prise de conscience rend le travail de la séance puissant et libérateur.

A l’issue de la séance, la personne ressent déjà un apaisement, une détente intérieure et corporelle. L’objectif défini en début de séance ne doit plus mettre la personne en stress.

Enfin, des exercices simples à faire à la maison (mouvements, phrases à répéter, actes symboliques à effectuer…) visant à prolonger le travail entrepris en séance peuvent être proposés en fin de séance.

La personne devient alors un acteur autonome et responsable de son bien-être retrouvé et du changement à installer.

Pour un même objectif, il peut être nécessaire de faire plusieurs séances : en général, 3 à 4 séances suffisent.

Il est à préciser que lors de la séance, il n’y a aucun diagnostic, aucune interprétation, ni induction du mental du kinésiologue. Celui-ci chemine uniquement en fonction des réponses du corps de la personne et selon des protocoles définis. La personne n’est pas dans un face à face et n’est pas obligée de "se raconter" ou de "raconter sa vie". Cela peut se passer quasiment de toute parole.

Séance avec les enfants
Selon leur âge et leur maturité, la séance se déroule de manière plus dynamique. Le travail se fait souvent debout et en mouvements et est de durée plus courte que pour un adulte.

Sans titre 9