Réflexes Archaïques

Les réflexes archaïques sont des réactions automatiques involontaires qui apparaissent dès la vie fœtale et au cours des premières années de vie.

Ces réflexes ont pour rôle la maturation du système nerveux central. Les mouvements répétés vont créer des chemins neurologiques dans le cerveau qui vont permettre le contrôle moteur et sensoriel d’une partie du corps et assurer différents processus comme l’apprentissage.

Ils sont donc primordiaux dans le bon développement de l’individu au niveau cognitif mais aussi émotionnel et corporel.

Au départ les réflexes émergent, puis se développent pour ensuite s’inhiber et enfin disparaissent quand ils ont terminé leur travail.

Des réflexes peuvent ne pas être intégrés pour différentes raisons comme :  

  • Stress durant la grossesse,
  • Manque de mouvement (pendant la grossesse et/ou à la naissance)
  • Stress à la naissance (complications, naissance médicalisé, avec instruments, séparation du bébé et de la maman…)
  • Etapes de développement sautées
  • Stress physiques ou émotionnels à tout moment de vie
  • Mauvaises habitudes posturales

Si un ou plusieurs réflexes ne sont pas bien intégrés, il peut y avoir des conséquences sur le réseau de communication neuronal de l’enfant et engendrer des problèmes bénins ou plus importants.

Heureusement, grâce à la plasticité du cerveau, qui permet au cerveau de se modifier tout au long de la vie, les réflexes peuvent être intégrés à postériori par des exercices spécifiques et répétés reproduisant les mouvements des réflexes archaïques et ainsi permettre de terminer le développement de l’individu au niveau cognitif, émotionnel et corporel.